Conficiné #2 : Le vendredi, sortie en club

Chaque semaine, prenez la poudre d’escampette grâce au cinéma. Cinq films sélectionnés autour d’un thème commun, pour écarter les murs et partir en balade. Ouvrez une fenêtre, posez un pied dans l’herbe, et laissez vous guider. 

Le Jardin

“Je rêve d’un jardin…” Voeu exaucé. Il suffit d’un écran pour sauter pieds nus dans les pâquerettes. La sélection de la semaine poursuit sa course et se fraye un chemin à travers les herbes hautes, plus ou moins réelles… Rêvez donc d’un œuf à la coque au matin sous le soleil d’Italie (ci dessus), d’un barbecue en Bretagne, de jardins anglais désespérés, de main verte à tout âge, de George Clooney, … et d’eau trouble. 

Le Skylab, Julie Delpy (2011) – Repas du dimanche

Été 1979, une station spatiale menace de s’écraser sur la Bretagne. C’est ce qui inquiète la jeune Albertine, mais là n’est pas le sujet : toute la famille se réunit pour l’anniversaire de sa grand-mère (Bernadette Lafont). Autour des tables à rallonge du jardin, on boit, on se plaint des maris, on joue au football entre le plat et le dessert et on oublie la mémé qui s’endort entre deux averses. Le temps d’un week-end, Julie Delpy filme avec malice la chronique familiale d’une époque, drôle (Eric Elmosnino en tête) et attachante. 

Katatsumori, Naomi Kawase (1994) – La joie est un escargot rampant

Naomi Kawase est une figure importante du cinéma japonais. Dans Katatsumori (Escargot), un de ses premiers courts-métrages, elle filme avec grâce, espièglerie et surtout beaucoup de tendresse sa grand-mère, Uno Kawase. La vieille dame l’a élevée quand ses parents l’ont abandonnée. Les deux femmes se retrouvent souvent dans le jardin d’Uno, où poussent des azalées et des haricots. Tous les jours, Uno s’occupe de ses plantes, et tous les jours, Naomi la filme.

Barry Lyndon, Stanley Kubrick (1975) – Pas si classique

Redmond Barry a quitté l’Irlande contraint, rejoint l’armée sans conviction, joué au jeu avec fourberie, et épousé Mme Lyndon – et son nom, et sa fortune. Dans le palais et ses jardins démesurés résonnent la vanité d’une ascension sociale, filmée au plus près et éclairée à la bougie. La composition en tableaux, la lumière naturelle, la lenteur cadencée par Haendel et Schubert. Toute la mise en scène défroisse le film en costumes et sublime l’histoire d’un héros sans grâce. C’est magnifique. 

Solaris, Andrei Tarkovsky (1972) – La réponse soviétique à 2001, l’Odyssée de l’espace

Dans son jardin, Kris, un psychologue célèbre, attend son départ pour une station d’observation en orbite autour de la planète Solaris. Son étude, la solaristique, est au point mort, et Kris doit décider si les recherches doivent continuer ou pas. On soupçonne que l’océan qui recouvre la planète est doué de sens. Un ancien officier lui jure avoir vu émerger de ses profondeurs un jardin fait d’un plastique qui suppurait un liquide jaunâtre. Arrivé sur la station, Kris doit lui aussi se confronter aux mystères de Solaris.

La Piscine, Jacques Deray (1969) – Nager dans le bonheur, plonger dans l’horreur

Jean-Paul et Marianne profitent de l’été, de leur villa sur les hauteurs de Saint-Tropez et de la piscine dans le fond du jardin. Ils sont heureux sous le soleil et amoureux les pieds dans l’eau.

Mais ce bonheur est éclaboussé lorsque Harry et sa jeune fille Pénélope viennent s’installer dans la propriété. Car Harry a eu une liaison avec Marianne et profite du séjour pour remuer le passé. Enveloppés dans la musique de Michel Legrand, Romy Schneider et Alain Delon sont beaux à regarder, beaux à aimer et beaux à tuer…

Léo Durin, Hippolyte Corneille, Marion Michel

Rubrique | Au Coin Culture

Ces dernières semaines, le monde ralenti semble redécouvrir son besoin de culture. Les initiatives des acteurs et actrices du secteur culturel fleurissent sur les réseaux sociaux, Internet regorge de bons plans dématérialisés, et souvent gratuits. On vous aide à faire le tri, et on essaye de prendre un peu de recul : qu’est-ce que tout ça dit sur la culture, et comment le secteur est touché par la crise ?

Visiter la rubrique