Déconfinement : que pourra-t-on faire à partir du 11 mai ?

La Récré confinée propose tous les deux jours un article aux 6-12 ans qui leur explique cette période inédite de confinement. Aujourd’hui, on t’explique ce qui sera permis de faire à partir du 11 mai, la date de fin du confinement.

Le déconfinement, c’est la fin du confinement, une période qui aura duré 55 jours en France et lors de laquelle nous devions rester à la maison. A partir du 11 mai, on pourra de nouveau sortir. Mais cela ne veut pas dire que tout va être exactement comme avant.

A l’école : une ouverture progressive

Il y a un calendrier différent pour les écoles, les collèges et les lycées.

  • Les écoles maternelles et primaires pourront rouvrir le 11 mai. Le masque n’est pas obligatoire pour les enfants.
  • Au collège, la reprise se fera 18 mai dans les départements en vert (on t’explique plus bas ce que cela veut dire), d’abord pour les élèves de 6e et de 5e. Ils devront porter des masques tout comme leurs professeurs.
  • Les classes de 4e, de 3e et celles de lycées ne reprendront pas les cours en mai.

C’est un calendrier général mais cela ne veut pas dire que ton école va rouvrir dès le 11 mai ! Ce sont les maires et les chefs d’établissements qui prennent les décisions les mieux adaptées à leur situation.
Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, estime qu’environ 80 % à 85 % des écoles vont rouvrir dès le premier jour du déconfinement.


Dans les écoles et collèges ouverts, certaines règles devront être respectées : il ne devra pas y avoir plus de 15 élèves par classe et il faudra au moins un mètre de distance avec ses camarades. Cette distance est valable dans la classe, dans la cour de récréation, dans les couloirs et à la cantine.

Les récréations pourront être organisées à des moments différents selon les classes, pour éviter que trop d’enfants se trouvent au même endroit au même moment. Pendant la pause, il sera interdit de jouer au ballon.

Les commerces

Les magasins et les marchés pourront rouvrir à partir du 11 mai, mais pas les cafés, les restaurants ou les bars.
Dans les commerces ouverts, il faudra garder ses distances avec les autres clients.

Les transports

Les autorisations ne seront plus obligatoires pour les déplacements de moins de 100 kilomètres. Si tu prends les transports en commun (c’est-à-dire le bus, le tram ou le métro), tu devras porter un masque et laisser un siège libre à côté de toi.

Les autres lieux de vie

Les théâtres, les cinémas et les salles de spectacles resteront fermés. Les rencontres sportives ne seront pas non plus autorisées. Tous les rassemblements de plus de 10 personnes seront encore interdits.

Si tu habites près de la mer ou de l’océan, il va falloir attendre encore un peu avant de te baigner. Les plages restent fermées au moins jusqu’au 1er juin. Par contre, tu pourras te rendre dans les bibliothèques et les petits musées. Et certains grands musées, qui ne rouvrent pas, proposent des visites interactives pour les enfants.

Une carte et deux couleurs

Tous les départements ne sont pas touchés de la même façon par le Covid-19. Dans certains endroits de France, le virus a fait plus de dégâts que dans d’autres (certaines régions étaient d’ailleurs tellement touchées que les hôpitaux manquaient de place pour accueillir les patients. Pour en savoir plus, clique ici .). Après le 11 mai, les personnes qui vivent dans les départements les moins touchés auront le droit de faire plus de choses que ceux où il y a plus de malades.

Pour savoir dans quelle situation se trouve ton département, le gouvernement a créé un système de deux couleurs : vert et rouge.
Si tu habites dans un département en vert, le déconfinement sera plus rapide que si tu habites dans un département en rouge. Les parcs et les jardins vont rouvrir le 11 mai dans les départements en vert mais pas dans ceux en rouge.

24 départements sont en rouge : 23 dans le Nord-Est de la France et un dans l’Océan Indien, l’île de Mayotte.

Et après ?

Les nouvelles règles vont s’appliquer pendant trois semaines, jusqu’au 2 juin. Cela va permettre de voir si l’épidémie repart (c’est-à-dire de voir si le nombre de malades augmente de nouveau) ou si on peut continuer le déconfinement. En fonction du résultat début juin, le gouvernement prendra de nouvelles décisions.

Louise Gerber