Distribution des masques : où en est-on ?

Certaines ont commencé il y a déjà une semaine et d’autres ont pris un peu de retard… Dans de nombreuses villes françaises, les mairies s’organisent pour fournir des masques à leurs habitants. Par voie postale ou via des points de retraits, chaque ville a sa stratégie et ses objectifs. Zoom sur 5 d’entre elles.

  • Le Havre. Dans la ville normande, la distribution des masques a commencé il y a déjà une semaine, le jeudi 7 mai. La raison de cette mise en route rapide : la volonté de la mairie de distribuer le plus de masques possibles et au plus vite aux Havrais, avant le déconfinement et la reprise de la circulation. Du 7 au 9 mai, ce sont les plus de 65 ans qui ont pu retirer leur masque dans les différents points de retrait. 12 000 masques ont ainsi été récupérés. Du 11 au 13 mai, c’était au tour des 50-64 ans. Depuis ce jeudi et jusqu’à samedi, le reste des Havrais pourra venir récupérer son masque. Une trentaine de points de retrait ont été installés dans la ville mais la semaine prochaine, ce seront les maisons municipales (mairies annexes) et l’Hôtel de ville qui s’occuperont de la distribution pour les retardataires. La ville espère que le plus gros de la distribution se fera à ce moment là.
    La ville a choisi des masques en tissus, lavables jusqu’à 50 fois, et une distribution de 13 h 30 à 19 h « pour que les travailleurs puissent venir après le travail », explique la mairie.
  • Lille. La distribution des masques promise par Martine Aubry le 10 avril dernier a bien débuté lundi 11 mai dans la capitale des Flandres. Un protocole a été mis en place avec La Poste et 500 000 masques devraient être distribués d’ici la fin de la semaine. À ce jour, La Poste confirme l’envoi de 148 065 enveloppes contenant deux masques. Dès qu’elle reçoit les masques, elle a trois jours pour les acheminer. Pour l’instant, la distribution est faite au compte-goutte et sans ordre de priorité entre populations et/ou quartier de la ville. La mairie assure également la distribution de masques dans les villes périphériques à Lomme et Hellemmes.
    Chaque foyer devrait ainsi recevoir d’ici le 18 mai, deux masques en tissus (catégorie 1) lavables 10 fois. Si toutefois le foyer comporte plus de deux personnes, il est possible de demander des masques supplémentaires sur un site dédié .
Les lillois trouveront deux masques en tissus et un mode d’emploi dans leur boîte aux lettres.
  • Lyon. Autre système dans la capitale des Gaules. La distribution est assurée par les associations et le centre communal d’action sociale*. Pour obtenir des masques, il faut s’inscrire à un créneau horaire précis via un site dédié ou par téléphone. La distribution a commencée lundi 11 mai et d’après la mairie, en trois jours, 400 000 masques ont été distribués. La ville a commandé pas moins de 1,5 million de masques dont 1,2 prêts à l’emploi et 350 000 à découper. Les masques sont en tissus de catégorie 1. La priorité est donnée aux seniors, les personnes en situation de handicap et les personnes sans-abris.
    Au total, les Lyonnais peuvent retirer leur masques dans 19 points de retraits.
     
    *Organisme présidé par le Maire et responsable des actions sociales d’une commune (aides financières, animations, services à domicile, etc.).
  • Paris. Rien ne se passe comme prévu. Depuis lundi 11 mai, les Parisiens ont été appelés à aller récupérer leurs masques dans les pharmacies, contrairement aux villes précédentes. Or, toutes les pharmacies ne participent pas à l’opération et il faut s’inscrire sur le site de la mairie à un jour précis. Et c’est là que le bas blesse. Le site croule sous les demandes et il n’y a plus de disponibilités avant le 2 juin. Une date lointaine alors que la vie a repris son cours dans la capitale.
    Pour ce qui est du masque en lui-même, il est en tissu. À noter que cette distribution fait suite à celle de masques à usage unique aux personnes âgées. Une distribution arrêtée le weekend dernier en raison de la mauvaise qualité des masques.
    Au total, la ville compte distribuer 2,2 millions de masques sur quatre semaines « afin d’éviter au maximum la queue devant les pharmacies » selon la mairie.
  • Fondettes. Dans cette ville d’Indre-et-Loire, d’un peu plus de 10 000 habitants, il faudra attendre le vendredi 15 mai pour obtenir des masques. La distribution se fera de 10 h à 18 h, et les masques seront remis aux personnes de plus de 75 ans, aux personnes en situation de handicap (sur justificatif), aux commerçants du marché et aux commerçants de proximité travaillant à Fondettes. Ensuite, entre le 16 et le 20 mai, de 14 h à 19 h, le reste des Fondettois pourront retirer leur masque en fonction de leur bureau de vote, au centre culturel de l’Aubrière

Eglantine Puel

Une question sur la crise sanitaire ? Une information qui mériterait vérification ? Un doute à éclaircir ? Notre équipe de fact-checking vous répond.

Rubrique | Questions de confinés

Des réponses aux questions qu’on se pose en ces temps de confinement, du fact-checking, des infographies et de la data, le tout pour comprendre l’actualité.

Visiter la rubrique