Il y dix ans, Lyon s’offrait une première demi-finale de Ligue des champions

Le 7 avril 2010, Lyon élimine Bordeaux en quart de finale de Ligue des champions (3-1, 0-1). Pour la première fois de son histoire, l’Olympique lyonnais atteint le dernier carré de la plus prestigieuse compétition européenne.

Lyon-Bordeaux. Le choc de la fin des années 2000. L’Olympique lyonnais survole le football français depuis le début de la décennie. Sept titres nationaux consécutifs. Six Trophées des champions. Une coupe de France et une coupe de la Ligue. L’armoire du stade de Gerland se remplit, saison après saison.

En 2007/2008, la concurrence est plus vive. Lyon n’est plus aussi dominateur en championnat. L’OL est certes sacré champion de France mais Bordeaux s’invite jusqu’au bout dans la course au titre. La saison suivante, les courbes s’inversent. Bordeaux remporte la Ligue 1, Lyon doit se contenter de la troisième place. L’OL craque et termine à neuf points des Girondins. La fin d’une ère.

L’exploit contre le Real

Privé de titre de champion pour la première fois depuis 2001, l’Olympique lyonnais se console en Europe. La troisième place en Ligue 1 oblige les joueurs de Jean-Michel Aulas à passer par les barrages. Une formalité contre le club belge d’Anderlecht (5-1, 3-1). La phase de poules de la Ligue des champions s’annonce plus compliquée. Les Gones affrontent les Italiens de la Fiorentina, les Anglais de Liverpool et les Hongrois de Debrecen. Les partenaires de Miralem Pjanic remportent leurs trois premiers matchs et s’imposent notamment à Anfield (2-1).

Deuxième de son groupe derrière la Fiorentina, les Lyonnais se voient opposés au Real Madrid en huitième de finale. Le Real de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema, Kaká, Higuain… Contre toute attente, l’OL élimine les « néo-Galactiques » (1-0 à l’aller, 1-1 au retour à Madrid). En quart de finale, les Lyonnais héritent des Girondins de Bordeaux, tombeurs de l’Olympiakos (1-0, 2-1).

Lloris qualifie Lyon

Lyon-Bordeaux. Une place pour la demi-finale. Le premier choc franco-français de l’histoire en phase éliminatoire de la Ligue des champions. Des deux formations, seul Bordeaux a déjà goûté au dernier carré de la compétition, en avril 1985 (élimination contre la Juventus de Platini, 0-3, 2-0).

Le match aller se dispute le 30 mars 2010 à Lyon. Les hommes de Claude Puel s’imposent 3-1 grâce notamment à deux buts de Lisandro et des arrêts décisifs de leur gardien Hugo Lloris. Au match retour à Bordeaux, une semaine plus tard, les Lyonnais souffrent mais assurent la qualification, malgré une défaite 1-0 sur un but de Chamakh (45e).

Le Bayern trop fort

En demi-finale, l’Olympique lyonnais affronte le Bayern Munich. Après une courte défaite au match aller en Allemagne 1-0, les Lyonnais seront battus plus nettement chez eux au retour (3-0, triplé de l’attaquant croate Ivica Olic). Après Reims (1956, 1959), Saint-Étienne (1976), Marseille (1991, 1993) et Monaco (2004), Lyon ne sera pas le cinquième club français en finale de la Ligue des champions.

Adonis Vesin.

Rubrique | Sportivement

Tout ce qu’il faut savoir sur l’actualité sportive : le quotidien des sportifs confinés, les enjeux de ce confinement mais aussi le suivi de l’actu hors Covid.

Visiter la rubrique