L’Allemagne envisage d’ouvrir ses frontières d’ici un mois

L’Allemagne vise, pour mi-juin, une levée des restrictions de circulation mises en place à ses frontières, a annoncé le ministre de l’Intérieur,  Horst Seehofer, lors d’une conférence de presse, mercredi 13 mai.

Tout comme ses voisins français, autrichien et suisse, l’Allemagne a pour objectif de rétablir la libre circulation en Europe d’ici mi-juin. Le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, a par ailleurs annoncé un assouplissement des contrôles aux frontières en vigueur à partir du 16 mai. « Les contrôles seront renforcés si le nombre de cas augmente », a cependant indiqué le ministre. Dans un communiqué publié le 13 mai, le ministre des Affaires étrangères allemand, Heiko Mass, a déclaré que « la liberté de voyager fait partie des fondements du projet européen, mais en période de coronavirus, l’Europe doit garantir davantage la liberté de voyager en toute sécurité ».

Visites familiales et voyages d’affaires bientôt autorisés avec l’Autriche

De son côté, le gouvernement autrichien a annoncé l’ouverture de sa frontière avec l’Allemagne à partir du 15 juin. Les deux pays voisins ont dû fermer leur frontière commune en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus. Cette décision prise entre les dirigeants des deux pays sera précédée d’un assouplissement des conditions de passage dès ce week-end. Les voyages d’affaires et les visites familiales seront autorisées, a annoncé la ministre du Tourisme et de l’Agriculture autrichienne, Elisabeth Köstinger.

Ces deux pays estiment que l’épidémie de coronavirus est sous contrôle et ont été parmi les premiers en Europe à lever le confinement. Le gouvernement autrichien a indiqué mercredi examiner une remise en œuvre progressive de la libre circulation avec d’autres pays frontaliers comme la Suisse, le Liechtenstein et ses voisins de l’Est, sans évoquer l’Italie, l’un des territoires les plus touchés par l’épidémie du Covid-19.

Sophia Khatsenkova