Les rappeurs français mobilisés dans la lutte contre le nouveau coronavirus

Depuis le début de l’épidémie du nouveau coronavirus, de nombreux artistes ont fait entendre leur voix pour appeler chacun à la solidarité et à la prudence. Célébrités ou anonymes, les initiatives se sont multipliées. Dans cet élan de solidarité, les rappeurs français ont mis leurs fans à contribution.

Pendant le confinement, niveau rap, il a eu le #Freestyleconfinéchallenge lancé par le rappeur Black M qui incitait ses fans à rapper ou encore la mise en ligne de titres inédits réalisés pendant le confinement (Sniper et la Fonky family, Le Motif et son titre “Next” entres autres). Si les rappeurs continuent à se produire pendant cette période, certains appellent à la mobilisation de chacun, pour sortir de la crise.

Collectes de fonds, appels aux dons, diffusion de messages de sensibilisation, certains rappeurs ont décidé de s’investir autrement qu’en chanson dans la bataille contre le nouveau coronavirus.

Parler du virus pour “sauver des vies”

Corona time”,  c’est le titre de son émission dédiée à la lutte contre le Covid-19. Le 30 mars dernier, le rappeur Booba a annoncé sur son compte Instagram qu’il souhaitait sensibiliser ses fans et le grand public à la crise sanitaire. Résultat : presque trente minutes d’une émission entièrement réalisée depuis son domicile à Miami.

© Compte Instagram du rappeur Booba

Pendant vingt-six minutes, experts, médecins et aides soignants se succèdent pour rendre compte de la situation. Invité de Matthieu Belliard, matinalier d’Europe 1, à la fin du mois de mars, Booba a affirmé vouloir rendre hommage aux “corona soldiers”, comprenez “les soldats du corona”, ceux qui luttent contre la propagation du virus. “On a décidé de faire cette émission pour aider du mieux qu’on peut et faire comprendre à la population  que l’heure est très grave. Qu’il y a  beaucoup de gens qui meurent et que la seule solution c’est de rester confiné”, a expliqué le rappeur originaire de Boulogne-Billancourt. “J’utilise mon following – audience sur les réseaux sociaux – pour sensibiliser les gens. C’est l’heure d’être confiné, l’heure d’être solidaire” a-t-il conclu.

Ventes aux enchères et cagnottes pour les hôpitaux

Le rappeur Sneazzy, acolyte de Nekfeu dans le groupe 1.9.9.5, a lancé une cagnotte en ligne pour venir en aide aux hôpitaux. En moins d’une semaine, 16 000 euros avaient été récoltés et elle atteint à ce jour les 20 000 euros. Ces dons de fans sont destinés à la Fondation de France. Depuis son compte Twitter, Sneazzy avait appelé aux dons en disant que “face à cette situation d’urgence il faut redoubler de générosité et surtout d’humanisme”.

L’humanisme s’exprime aussi à travers le collectif « Artistes solidaires ». Un collectif à visée caritative dans lequel sont mobilisés plusieurs rappeurs français, comme Oxmo Puccino, Kalash Criminel, Keblack ou encore le rappeur marseillais Jul. Grâce à ce dernier, plus de 300 000 euros ont été récoltés. Pour arriver à une telle somme, l’auteur du tube « Tchikita » a mis en vente des objets collectors, comme  ses disques certifiés platine, diamant ou or.

Le rappeur Orelsan s’est lui aussi prêté au jeu des enchères. « J’ai trouvé très cool l’initiative de Jul de mettre ses disques aux enchères pour les hôpitaux. Donc, j’ai suivi et mis les miens aussi » a-t-il indiqué sur son compte Instagram. Près de 70 000 euros ont pu être récoltés et seront attribués à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.

Des rappeurs reconvertis en bienfaiteurs le temps d’une crise sans précédent. Parce qu’après tout, comme l’affirme Booba : « Chanter c’est bien, mais sauver des vies c’est mieux. »

Lauriane Nembrot

Rubrique | Au Coin Culture

Ces dernières semaines, le monde ralenti semble redécouvrir son besoin de culture. Les initiatives des acteurs et actrices du secteur culturel fleurissent sur les réseaux sociaux, Internet regorge de bons plans dématérialisés, et souvent gratuits. On vous aide à faire le tri, et on essaye de prendre un peu de recul : qu’est-ce que tout ça dit sur la culture, et comment le secteur est touché par la crise ?

Visiter la rubrique