REPORTAGE PHOTOS. J’ai testé pour vous : une journée de confinement sans portable ni ordinateur

Pendant le confinement, il est très facile devenir dépendant.e de nos objets électroniques. Certes, ils sont un bon moyen pour échanger et pour continuer a travailler à distance. Mais… Que ferions-nous si pendant un jour de confinement nous ne pouvions pas les utiliser ? J’ai testé pour vous une journée sans ordinateur ni portable et voici le résultat.

9h45 – L’heure d’un petit déjeuner. Habituellement, je regarde mes réseaux sociaux le matin pendant que je le prends. Aujourd’hui, je décide de faire la liste de courses de la semaine et de mieux apprécier le moment de manger.
11h07 – Les courses de la semaine sont faites. J’ai pris au moins une demi-heure à faire la queue à l’entrée du supermarché et une fois dedans, 20 minutes ont été largement suffisantes pour tout acheter. Sur le chemin du retour, je fais une pause au Tabac pour acheter quelques journaux et magazines.
11h28 – Après un lavage de mains et un changement de vêtements, je me pose pour lire les journaux. Plan d’urgence à 110 milliards d’euros, activités d’Amazon suspendues, Tour de France reporté… Les grandes lignes de l’actualité ce jour.
12h29 – Je décide de prendre le temps de suivre une recette de magazine avec une touche personnelle. Crevettes à l’ail, petits pois et maïs. Je suis habituée à déjeuner sur mon bureau pendant que je continue à travailler devant mon ordinateur. Aujourd’hui, je profite de la table de ma cuisine.
12h31 – Une dernière photo avant manger. Je pense : « Dommage que je puisse pas utiliser mon portable, ça aurait été une belle photo pour Instagram ». Et juste après, je me rends compte de ma dépendance au téléphone.
12h59 – Après ce délicieux plat, je m’allonge sur mon lit pendant que je lis quelques pages du livre « Des bleus à l’âme » de Françoise Sagan. 30 min après, c’est l’heure de la sieste. À tout à zzzzzzz…
16h26 – Une longue sieste dis donc. Il faut bien se réveiller : faisons du yoga !
17h19 – Pour récupérer mon souffle, je prends mon livre de mots mêlés que je n’avais jamais utilisé et j’écoute à la radio « I love you » de Maejor et Greeicy. J’apprécie beaucoup ce moment, et pour une fois dans la journée je ne sens pas la nécessité de prendre mon téléphone.
17h40 – Après une douche, je décide qu’il est temps d’organiser mon placard. Trier les vêtements que je n’utilise plus et qu’il est inutile de garder.
18h21 – Tout est organisé ! Et un sac est rempli avec des vêtements à donner. Ils attendront la fin du confinement pour être réutilisés par quelqu’un d’autre.
19h17 – Je me pose sur mon balcon, je lis Paris Match et je profite du beau soleil qui se couche.
19h31 – Le moment de partager entre colocs : un pique-nique improvisé, un jeu de cartes et une bonne conversation. C’est un peu frustrant de les voir tous sur leur portable. J’aurais dû proposer un « pique nique sans portable » !
20h00 – L’heure d’applaudissements… ou pas. Dans ma rue peu de gens sont à leurs fenêtres pour applaudir.
0h02 – Ma journée sans portable prend fin. Grace à elle, j’ai pu savoir qu’il est possible de survivre. Je dirais même plus : cela fait du bien !

Diana Buitrago

Rubrique | Feel Good

Des recettes spécial confinement, du sport, des vidéos, des tutos… Plus besoin de scroller Insta toute la journée ou de jongler avec du papier toilette, la rubrique Feel good vous occupe et illumine le morne horizon de votre confinement.

Visiter la rubrique