VIDÉO. Au Mexique, le confinement difficile à envisager

CORRESPONDANT SPÉCIAL – Le Mexique incite ses habitants à se confiner comme « un acte de solidarité » mais ce n’est pas une obligation. Selon l’Institut Nationale de Statistiques et Géographique du Mexique (INEGI), 30 millions de personnes dans le pays travaillent dans le secteur informel et représentent 56 % de l’économie. Beaucoup d’entre eux, ne peuvent pas se permettre un confinement. Alix Hardy, correspondante du pays, nous détaille la situation. 

L’interview a eu lieu le 31 mars, mais la situation n’a pas changé depuis nous précise Alix Hardy. Le Mexique continue à être en confinement volontaire et il n’y a pas encore de mesures économiques exceptionnelles pour les travailleurs informels.

Diana Buitrago